Aquacity

        Exposition Focale en Vercors 2014 – Série Aquacity

Série d’images sur le travail dans  les bureaux de verre, dans le quartier rénové de Tolbiac à Paris. Architecture urbaine, cage de verre, ouvertes aux yeux de tous. Aquarium d’humain XXI Siècle.
Lorsque je suis passé dans ce quartier de Paris, j’ai su que je devais revenir. Toutes ces lignes, ces cadres naturels, ces espaces délimités, ces arrêtes saillantes, j’ai vu de suite ces cages de verre, ces étagères de vie. Urbanité, moment saisis sur le vif à Paris dans le nouveau quartier Tolbiac. Tombée de la nuit dans les rues, les fourmis s’activent dans leur bocaux, performantes, déterminées, esclave du temps.

Prisonnières de leur cage de travail de verre, elles s’offrent en spectacle à qui prend le temps de les regarder.
J’ai repéré ces bâtiments il y a un moment. Ce quartier où petit je venais me défouler, dans les jardins, écouter de la musique dans les anciens moulins de Paris s’est métamorphosé en aquarium vivant. Aquarium que je viens regarder, étudier. En toute impunité je suis devenu voyeur, j’épie ces formes qui s’agitent dans leurs espaces vitrés, aseptisés, cadre banal de l’urbanité. J’observe, attendant patiemment de saisir un regard, un échange, moi dans la rue, eux derrière les vitres, dans leurs aquariums. J’ai l’impression étrange de déambuler dans une gigantesque vitrine uniforme. Suis je encore sur d’être à Paris?
« Regarde moi! Regarde moi! » semble murmurer ces navires de verre qui se dressent dans le ciel pétrole.
Ici commence Aqua city!

Aquacity

« La nuit s’écrase lourdement sur mes épaules de papier

qui craquent sous ce terrible fardeau

Esprit des vents en moi tu insuffles l’énergie

qui nous guide vers l’inconnu de nos journées.

Ensemble de jours formant ma vie,

J’égrène le temps tel un cours d’eau,

à  la recherche d’un instant de bonté

qui serait mon soleil premier.

Derrière ma vitre je contemple,

dans mon aquarium, mon temple,

je m’agite, je m’excite, je crois que j’existe.

Seul dans mon bocal, sans possible exit

je regarde le monde dans ma bulle, mon zoo.

Animal de compagnie, sage et discipliné,

mon credo c’est le boulot sans repos,

de peur de finir à l’eau, je fais le beau,

dans le troupeau j’existerai, c’est décidé!  «